Welkenraedt réunion info
La foule s’est rassemblée dans la salle du Patronage.

L'éventuelle réexploitation minière rassemble 500 personnes à La Calamine

F.P. | Publié le Vendredi 12 Janvier 2018 à 12h05

Plus de 500 personnes ont assisté, ce jeudi, à la réunion d’information concernant l’éventuelle réexploitation minière à La Calamine et Plombières notamment. Des experts, ainsi qu’un représentant de la société WalZinc ont tenté de rassurer. Mais les citoyens continuent à éprouver certaines inquiétudes.

Plus de 500 personnes se sont réunies jeudi soir, dans la salle du Patronage, à La Calamine pour assister à une réunion d’information concernant une éventuelle nouvelle exploitation minière sur le territoire de plusieurs communes de l’arrondissement de Verviers dont Plombières et La Calamine.

Lors de cette réunion, organisée à l’initiative du CPS, des experts mais également un représentant de WalZinc, la société qui souhaite obtenir un permis d’exploitation ont pris la parole. L’ingénieur en géologie et professeur à l’université de Liège, Eric Pirard, est revenu sur l’augmentation de la consommation de minerais, en lien avec les nouvelles technologies.

«  Comme c’est le cas pour d’autres matières, il faudrait ici aussi privilégier le circuit court. Il est important pour l’Europe de savoir ce que contient son sous-sol. Si un gisement est découvert dans un endroit complètement perdu, où il n’y a pas ou peu d’habitations, évidemment que c’est là qu’il faudra aller  », a expliqué le professeur qui précise qu’il y a encore beaucoup d’incertitudes puisque le gisement n’a pas encore été localisé et qu’il n’est dès lors pas possible de déterminer les techniques d’exploitation qui pourraient être utilisées. «  La seule certitude c’est qu’il devrait s’agir d’une exploitation souterraine  ».

Craintes des citoyens

Le représentant de WalZinc a pour sa part expliqué que la société, implantée à Wavre, qui souhaite obtenir un permis d’exploration espère découvrir 5 à 6 millions de tonnes de minerais. Une quantité qui permettrait une exploitation durant une dizaine d’années.

Alors que plusieurs aspects comme l’exploitation minière moderne, les attentes sur le site ou encore les conséquences que cela pourrait avoir sur l’environnement, les réserves d’eau, la santé… étaient abordés, la majorité des citoyens présents ont eux fait part de leurs craintes et de leur opposition à ce projet.