Bodet
Patricia s’était exhibée devant une webcam avant d’être menacée puis de participer à l’escroquerie.

Vresse-sur-Semois: sex-cam, chantage et énorme arnaque

J.-L. P. | Publié le Dimanche 12 Novembre 2017 à 00h06

Une dizaine de Belges ont été dupés par une ou plusieurs personnes établies en Côte d’Ivoire. Les escrocs avaient un relais en Belgique, à Vresse-sur-Semois. Patricia (58 ans) a participé pendant quatre ans à cette pêche aux naïfs pour ne pas, dit-elle, que sa sex-cam soit diffusée sur internet. Elle et son compagnon sont seuls à comparaître devant le tribunal correctionnel de Dinant, alors que l’affaire ne leur aurait pratiquement rien rapporté. En revanche, les Ivoiriens ont réalisé d’incroyables bénéfices…

L’histoire rendue publique ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Dinant est assez incroyable. Une dame de Vresse-sur-Semois est prévenue pour escroquerie, abus de confiance et association de malfaiteurs. Elle reconnaît les faits, mais les explique par un chantage dont elle aurait été elle-même victime.

En janvier 2011, Patricia, alors âgée de 52 ans, a eu la très mauvaise idée de s’exhiber devant une webcam en étant en relation directe, via Skype, avec une soi-disant actrice américaine de cinéma pornographique.

> Les arnaqueurs l’ont ensuite fait chanter, l’obligeant à arnaquer elle-même d’autres personnes.

> Au total, les montants excroqués se comptent en centaines de millier d’euros.

> Voici comment elle s’y prenait pour soutirer des sommes exorbitantes aux plus naïfs