Photo Justice
La Justice

Un papy poursuivi pour attentat à la pudeur pourrait bénéficier d'un sursis

Rédaction en ligne | Publié le Vendredi 13 Octobre 2017 à 13h33

Le tribunal correctionnel de Liège a poursuivi vendredi l'examen du dossier d'un Flémallois âgé de 69 ans, poursuivi pour avoir commis un attentat à la pudeur sur sa petite-fille âgée de 10 ans. Selon un service spécialisé dans le traitement des délinquants sexuels, cet homme est en mesure de respecter les conditions liées à un éventuel sursis et pourrait prochainement en bénéficier.

Une fillette âgée de 10 ans avait rapporté à sa grand-mère que son papy se déculottait devant elle pour lui exhiber ses parties intimes. La grand-mère ainsi que certains membres de la famille n'avaient pas voulu croire son récit. La victime avait alors décidé de filmer son papy lorsqu'il avait récidivé le 7 mai 2016.
Le prévenu n'a pu contester les faits au vu de l'enregistrement vidéo. En aveu sur la matérialité des faits, le grand-père avait cependant affirmé qu'il était tombé dans un piège tendu par sa petite-fille. Il soutenait devant la juge qu'il s'était déshabillé à la demande de la fillette qui avait réclamé de le voir nu.
Le parquet, relevant que le prévenu habite à proximité immédiate d'une école, a réclamé une peine d'un an de prison. Un service spécialisé dans le traitement des délinquants sexuels a confirmé que le prévenu est en mesure de respecter les conditions liées à un sursis.
Le tribunal pourrait lui accorder cette mesure assortie de conditions probatoires. Le jugement est attendu le 3 novembre.