Gouvernement wallon

Le PS éjecté des gouvernements: voici les 11 ministres qui pourraient perdre leur poste!

Guillaume Barkhuysen | Publié le Lundi 19 Juin 2017 à 17h04

Le cdH ne veut plus gouverner avec le PS et appelle plusieurs autres partis à former des majorités alternatives à Bruxelles, en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Gros plan sur ces 11 ministres socialistes pour qui, l’annonce de Benoît Lutgen, aura de lourdes conséquences...

1. Paul Magnette

Le ministre-président wallon, qui s’était installé à l’Elysette après les élections régionales de 2014, pourrait se consacrer davantage à son mandat de bourgmestre de Charleroi. En toute logique, il siégerait aussi au Parlement wallon où il avait été élu, en 2014, avec 49.978 voix.

2. Jean-Claude Marcourt

Ministre de l’Économie depuis juillet 2004, Jean-Claude Marcourt pourrait siéger, s’il doit quitter son poste, au Parlement wallon. Il avait emmené la liste PS aux élections régionales de 2014 et avait récolté près de 38.000 voix de préférence.

3. Eliane Tillieux

Au Gouvernement wallon depuis 2009, la ministre de l’Emploi pourrait retrouver, si elle doit quitter son poste, le Parlement wallon. La Namuroise pourra également se consacrer davantage aux élections communales 2018, où elle affrontera un certain… Maxime Prévot.

4. Christophe Lacroix

Nommé, à la surprise générale, ministre wallon du Budget en 2014, Christophe Lacroix retrouverait sa commune de Wanze. En septembre, il était prévu qu’il hérite de la fonction de bourgmestre de Wanze actuellement occupée par l’ex-chef de cabinet adjoint de Paul Furlan, Claude Parmentier. S’il n’était plus ministre, il pourra désormais occuper pleinement ce poste.

5. Pierre-Yves Dermagne

Il était le dernier arrivé au gouvernement wallon, en remplacement de Paul Furlan emporté par la tornade Publifin… Pierre-Yves Dermagne pourrait retrouver les bancs du Saint-Gilles et son poste de 1er échevin à Rochefort.

6. Rudy Demotte

Nommé à la tête de la Fédération Wallonie-Bruxelles après les élections régionales en 2014, Rudy Demotte pourrait récupérer son siège de député wallon, actuellement occupé par Jean-Pierre Denis. Il avait également été élu bourgmestre de Tournai.

7. Rachid Madrane

Le ministre francophone de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles pourrait retrouver les bancs du Parlement bruxellois.

8. André Flahaut

Le ministre de la Fonction publique en Fédération Wallonie-Bruxelles, André Flahaut, pourrait récupérer son siège de député à la Chambre, actuellement occupé par Stéphane Crusnière.

9. Isabelle Simonis

La ministre de l’Enseignement de promotion sociale, de la Jeunesse, des Droits des femmes et de l’Egalité des chances pourrait récupérer son siège au Parlement wallon ou exercer son mandat de bourgmestre de Flémalle.

10. Rudi Vervoort

Le Ministre-Président bruxellois pourrait se réinstaller dans son siège de bourgmestre d’Evere. Il pourrait aussi à nouveau siéger au Parlement bruxellois, mais à présent, dans les rangs de l’opposition.

11. Fadila Laanan

Fadila Laanan est actuellement Secrétaire d’État chargée de la Propreté publique et ministre-présidente de la COCOF. Elle pourrait retrouver les bancs du Parlement bruxellois.