Benoît Poelvoorde
Benoît Poelvoorde, directeur artistique du festival.

L'Intime festival s'étend auprès du jeune public avec divers rendez-vous toute l'année (vidéo)

Belga | Publié le Mardi 6 Juin 2017 à 16h32

La cinquième édition de « L’intime festival », dont l’acteur namurois Benoît Poelvoorde est le directeur artistique, se tiendra les 25, 26 et 27 août prochain au Théâtre Royal de Namur. La programmation du festival, qui se veut une réflexion sur la littérature et l’intime, rassemblera des artistes dans de multiples domaines artistiques, avec par exemple la présence de Philippe Katerine. Outre ce rendez-vous annuel, le festival ira également à la rencontre des enfants et des adolescents tout au long de l’année.

Lancé en 2013, le festival proposera plusieurs rendez-vous, dont une conférence spectacle proposée le samedi après-midi par l’auteur, acteur et musicien Philippe Katerine, lors de laquelle il présentera son coffret de deux livres graphiques dédiés à l’amour et à la mort en compagnie du musicien Philippe Eveno.

Benoît Poelvoorde.

La conférence sera suivie d’une carte blanche musicale explorant l’univers singulier de l’artiste.

Plusieurs « Grandes lectures » seront proposées, dont une par l’actrice française Mélanie Doutey en présence de l’auteur du livre « Le chœur des femmes », Martin Winckler.

Pour le volet cinéma, une carte blanche est donnée au duo de réalisateurs Nicolas et Bruno. Le chapitre consacré à l’illustration verra Mathieu Sapin offrir un entretien à propos de son dernier album « Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu ». Il a également été sollicité pour participer au débat, en présence des journalistes Gérard Davet et Fabrice L’homme, portant notamment sur la mise en scène de soi des hommes politiques.

Benoît Poelvoorde était à Namur pour la présentation de l’Intime Festival 2017.

Enfin, la carte blanche du festival est offerte à l’économiste et écrivain, Felwine Sarr.

Le festival ira à la rencontre des jeunes générations tout au long de l’année avec « L’intime festival à l’école », où 300 élèves de minimum 16 ans découvriront gratuitement les différentes formes que peut revêtir la littérature à l’école, mais aussi dans les lieux culturels de la ville.

L’objectif est à la fois de proposer des œuvres qui les interpellent, mais aussi de découvrir le champ des possibles. Tout au long de l’année des activités comme une lecture à l’école, la projection d’un film, la représentation d’une pièce de théâtre, une rencontre et la possibilité d’assister à trois lectures pendant le festival leur seront proposées.

Le bonus vidéo

Benoît Poelvoorde nous parle du film « A la recherche de l’Ultra-Sex ». Un long-métrage pas vraiment comme les autres...