US-COLOMBIA-POLITICS-DIPLOMACY
Donald trump avec Juan Manuel Santos.

Pour lutter contre le trafic de drogue, le président Trump veut lutter contre la culture... du cacao

Rédaction en ligne | Publié le Vendredi 19 Mai 2017 à 08h48

Donald Trump fait parfois peur, mais il fait parfois rire aussi. Ainsi, avant de s’envoler pour une tournée à l’étranger qui passera notamment par la Belgique, il a donné une conférence de presse en compagnie de son homologue colombien, le président Juan Manuel Santos. Et à cette occasion, le président américain a promis que, contre le trafic de drogue, il ferait la guerre... au cacao.

Lors de la conférence de presse, le président américain s’est d’abord plaint de faire l’objet d’une « chasse au sorcière » à propos de sa supposée collusion avec la Russie. Mais il a aussi tenu des propos un peu confus sur la lutte contre le trafic de cocaïne auquel il voulait mettre fin en menant une guerre contre le... cacao.

Face au président colombien, il a promis sa « coopération pour mettre un terme aux crimes liés au trafic de drogue qui ronge nos deux pays  ».

Jusque là, tout allait bien. Et puis, il s’est emmêlé les pinceaux tout en lisant ses notes. «  Les États-Unis veulent aider la Colombie dans sa stratégie pour éliminer les réseaux de trafic de drogue, les financements illégaux et la culture du cacao comme la production de cocaïne qui sont bien trop importantes  », a-t-il dit. Et il a répété que « la culture du cacao » avait pris bien trop d’importance.

Ce qui n’a pas manqué de faire bien rire les internautes qui se sont emparés de l’affaire.